NORIENT FILM FESTIVAL
 Deuxième week-end de l’édition en ligne 2021: 27-31 janvier & 19-21 février 

Curupira, Creature of the Woods


Félix Blume
Mexique/France/Brésil 2018 —
35’

 NFF SHORTS

Langue/language: português
Sous-titre/subtitles: English

Titre d’origin: Curupira, bicho do mato

Au coeur de l’Amazonie, les habitants de Tauary nous invitent à écouter les sons de leur forêt, avec ses oiseaux et ses animaux. Mais d’étranges bruits se font entendre : une créature rôde entre les arbres. Certaines personnes l'ont entendue, très peu l'ont vue, et celles qui l'ont rencontrée n’en sont jamais revenues. Elle charme, elle enchante, elle induit en erreur : chacun la raconte à sa manière et tente de décrypter ses appels. Curupira, bête des bois nous emmène à la recherche de cet être : c’est une réflexion sur les mythes et sur leur place dans le monde contemporain, un thriller sonore en pleine jungle.


Deep in the heart of the Amazon, the people of Tauary invite us to listen to the sounds of the jungle, the birds, and animals. However, strange sounds appear: a creature prowling in the trees. Some people have heard her, very few have seen her, and those who did find her never came back. She charms, she enchants — she leads people astray: each one of them tells a story in his or her own way and tries to decipher her sounds. «Curupira, Creature of the Woods» takes us along in the search for this being: a reflection about myths and their place in the contemporary world. It’s a sound thriller in the middle of the jungle.






Foire aux questions en ligne (F.A.Q)

avec Félix Blume
Présentation: Miriam de Rosa



︎ Article détaillé sur la plateforme web du Norient



«Is Blume really able to break with the ‹colonial gaze›, which defines the white person as observer and the natives as observed – by having them look back?»
Patricia Jäggi, ethnomusicologue


Snap de l’espace Norient (Image: Sejma Fere, Remix: DJ Raph)





Stills: Curupira, Creature of the Woods (Félix Blume, Mexique/France/Bresil 2018)