NORIENT FILM FESTIVAL
 Deuxième week-end de l’édition en ligne 2021: 27-31 janvier & 19-21 février 

Panoptic



Rana Eid
Liban 2017 – 79’

 NFF SOUND IN FILM

Langue/language: arabe
Sous-titres/subtitles: English, Deutsch


« Panoptic » est la lettre d’une fille à son père, qui tente par ce geste de faire le deuil de ce dernier. La fille n’est autre que la réalisatrice et ingénieure sonore Rana Eid. En se remémorant les moments passés dans les abris anti-aériens pendant la guerre civile libanaise, elle s’efforce de se réconcilier avec le passé chaotique de son pays. « Panoptic » plonge dans les tréfonds de Beyrouth pour explorer les paradoxes dont recèle le Liban : un pays qui a soif de modernité mais qui ignore ironiquement les vices qui l’empêchent d’atteindre pleinement celle-ci. Alors que les Libanais décident pour la plupart de fermer les yeux sur les failles de l’histoire de leur pays, Rana Eid sonde à travers images et sons, des monuments emblématiques et des secrets dissimulés.


Delving into Beirut’s underground, «Panoptic» explores Lebanon’s schizophrenia. Depicting a nation thriving for modernity while ignoring the vices preventing it from achieving its goals, director Rana Eid examines this paradox through sound, iconic monuments and secret hideouts.







Foire aux questions en ligne (F.A.Q)


avec Rana Eid
Présentation: Anna Trechsel




︎ Article détaillé sur la plateforme web du Norient



«Through the film, Rana Eid underscores the importance of listening. Composed by Nadim Mishlawi, the musical score is woven seamlessly into the lush sequence of sounds, as if to reflect the musicality of the city. In that regard, the film is all-hearing as much as it is all-seeing.»
Rayya Badran, écrivaine, traductrice, and educatrice

Snap de l’espace Norient (Image: Sejma Fere, Remix: DJ Raph)





Stills: Panoptic (Rana Eid, Liban 2017)